Expertises

Le neurologue est le médecin qui a pour spécialité la neurologie. Il s’occupe particulièrement des maladies du système nerveux et du cerveau comme l’épilepsie ou la migraine. Ses compétences vont des troubles de la mémoire au sommeil en passant par les migraines.

Explorations fonctionnelles

Les médecins qui effectuent des explorations fonctionnelles utilisent toutes les techniques permettant de mesurer les fonctions d’un organe.

Les médecins qui effectuent des explorations fonctionnelles utilisent toutes les techniques permettant de mesurer les fonctions d’un organe. Dans le cas des poumons, par exemple, le médecin effectue des explorations fonctionnelles respiratoires afin de mieux connaître les particularités individuelles de patients atteints de maladies respiratoires. Les médecins qui pratiquent les explorations fonctionnelles sont généralement des médecins spécialistes (pneumologues, neurologues…) qui ont effectué une formation complémentaire.


Les pathologies dégénératives

Les maladies dégénératives sont des pathologies qui entraînent une dégradation progressive d’un ou plusieurs organes. Souvent d’origine génétique, elles peuvent être dues à une forte et longue exposition à des produits biologiques et toxiques. Ces maladies sont souvent très lourdes pour le patient. Certains symptômes peuvent être réduits, mais ces maladies ne sont jamais totalement guéries.

  • Les maladies dégénératives liées au vieillissement

Les deux pathologies les plus courantes chez les seniors sont la maladie d’Alzheimer (et maladies apparentées) et la maladie de Parkinson. Elles touchent plus d’un million de Français et ce nombre augmente chaque année. En moyenne, les premiers symptômes des maladies dégénératives courantes chez les seniors apparaissent vers l’âge de 70 ans. Nous faisons ici, un éventail de ces maladies. 

  • La maladie d’Alzheimer 

La maladie d’Alzheimer provoque des lésions dans le cerveau et entraîne une perte de mémoire sur le long et court terme, des changements d’humeur et de comportement ainsi qu’une modification du raisonnement et du jugement du patient. 

  • La maladie de Parkinson 

La maladie de Parkinson se caractérise par une perte de contrôle des mouvements (lenteur, rigidité et/ou tremblement). Aujourd’hui, plus de 200 000 personnes sont touchées par cette maladie en France


Les Épilépsies

L’épilepsie est une affection neurologique caractérisée par des décharges excessives des neurones cérébraux, dont les causes sont diverses et qui se traduit par des manifestations intermittentes (crises) dont les aspects cliniques sont multiples. Il existe autant de manifestations cliniques que de fonctions cérébrales, mais les plus fréquentes sont la perte de connaissance et la convulsion.


La sclérose en plaques

La sclérose en plaques est appelée SEP par les médecins. Il s’agit d’une affection neurologique démyélinisante car la réaction auto-immune est dirigée contre la myéline.
La myéline intervient dans la composition de la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses et son atteinte va perturber la conduction des influx nerveux dans les fibres nerveuses (neurones).
L’atteinte auto-immune se manifeste sous forme de plaques dans la substance blanche du système nerveux central (cerveau, tronc cérébral et moelle épinière) par opposition au système nerveux périphérique (racines nerveuses et nerfs).
La maladie débute souvent par une atteinte de la vision, la névrite optique rétrobulbaire (ou NORB), et évolue sous différentes formes (récurrente-rémittente ou progressive).Le traitement fait appel à des médicaments immunomodulateurs ou immunosuppresseurs qui sont surtout efficaces dans les formes récurrentes-rémittentes.


Les Vascularites

Les vascularites sont des maladies caractérisées par une atteinte inflammatoire de la paroi vasculaire.

L’étiologie et les mécanismes pathogéniques, la nature (artère, artériole, capillaire, veine, veinule) et le calibre des vaisseaux atteints, les symptômes cliniques, sont très variables d’une vascularite à l’autre, et de nombreux organes et tissus peuvent être concernés (poumon, rein, peau, système nerveux central, cœur, muscles, etc.). Tous ces items sont à l’origine de la classification des vascularites. Les malades atteints de vascularite sont donc très souvent hospitalisés dans des services de médecine interne. Les vascularites sont le plus souvent des maladies chroniques dont le traitement repose sur l’administration d’immunosuppresseurs.


Les maladies neuromusculaires

Les maladies neuromusculaires sont des maladies du muscle ou de sa commande nerveuse, dans lesquelles le muscle se contracte mal, voire pas du tout.

  • Plus de 200 maladies neuromusculaires

Il existe plus de 200 maladies neuromusculaires différentes tant par l’importance et la gravité de l’atteinte musculaire et de ses conséquences sur l’organisme (orthopédiques, respiratoires, cardiaques, digestives…) que par leur causes (la majorité est d’origine génétique, certaines sont auto-immunes et inflammatoires…).


Les pathologies du système nerveux périphérique

Une neuropathie périphérique est une maladie des nerfs périphériques. Elle implique une dysfonction des neurones du système nerveux périphérique. Un nerf est périphérique par opposition au système nerveux central qui comprend l’encéphale (cerveau, cervelet, bulbe rachidien) et la moelle épinière.

Le nerf périphérique est constitué en réalité :

  • D’une racine nerveuse qui est issue de la moelle (corne antérieure de la substance grise) ;
  • D’un ou plusieurs troncs nerveux ou nerfs proprement dits.

Les neuropathies périphériques comprennent toutes les atteintes des nerfs périphériques, qui peuvent être isolées ou diffusestronculaires (nerfs) ou radiculaires (racines), symétriques ou non.


Les migraines et les céphalées

Les céphalées sont plus connues sous le nom de « maux de tête ». Elles peuvent devenir un véritable handicap pour les patients. Céphalée de tension, céphalée secondaire, maladie de Horton, angiomes… Il existe différentes formes de maux de tête. Le traitement repose la plupart du temps sur la prise de médicaments : paracétamol, aspirine, ou encore des anti-inflammatoires non stéroïdiens. 

Une céphalée est une douleur ressentie au niveau de l’extrémité céphalique, c’est-à-dire communément du crâne. Elle est le plus souvent un symptôme fréquent et banal. Il est alors sans gravité et passager. Cependant, il peut parfois traduire une maladie sous-jacente.

  • La migraine, une maladie très fréquente

La définition de critères précis pour parler de migraine a permis de mieux identifier le nombre de personnes migraineuses en France. Les chiffres sont considérables puisque selon les études réalisées, 12,5 % de la population adulte serait atteinte par la maladie. Un des éléments les plus étonnants révélé par ces études est que plus du quart des personnes atteintes ne s’identifient pas comme migraineuses, alors qu’elles en présentent toutes les caractéristiques. Ce sont les « migraineux qui s’ignorent », le cas de 1,7 millions de personnes en France. Les femmes sont 3 fois plus touchées que les hommes. On estime qu’il y a en tout 11 millions demigraineux en France.


N’hesitez pas à nous envoyer un message, une demande de rendez-vous ou juste une demande d’informations. Je serais ravi de vous répondre.

One response to Expertises

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *